La première phase du Fichier Unifié des données du Personnel de l’Etat déployée

La cérémonie a été présidée par Mme Viviane Laure Elizabeth Bampassy, ministre chargé de la Fonction Publique, en présence d’autres membres du Gouvernement, le mardi 23 Mai 2017.

fudpe3

Munie d’un stylet et d’une tablette, Mme Viviane Laure Elisabeth Bampassy, ministre de la Fonction publique a apposé le mardi 23 mai 2017, la signature électronique sur un acte administratif, sous l’objectif des caméras. Des salves d’applaudissement ont suivi la « signature réussie » affichée sur le vidéo projecteur servant de témoin à l’événement. Par cet acte, elle venait de matérialiser le déploiement de la plateforme Girafe qui va désormais remplacer le circuit physique des actes d’administration et de gestion. Il s’agit d’une base de données consolidée sur le personnel de l’Etat dénommée le Fichier Unifié des données du Personnel de l’Etat (FUDPE).
Selon Mme Bampassy, c’est une réelle et grande révolution, un travail de longue haleine, qui a nécessité une collaboration étroite entre différents services de l’Etat.
«Aujourd’hui, avec la mise en production de cet outil, le parcours des (10) dix étapes de procédure qui constituent le circuit des visas est désormais dématérialisé et intégralement accompli en ligne en quelques clics», a-t-elle noté.
En perspective, elle a annoncé que dans un proche avenir, grâce à la mise en œuvre de l’interconnexion entre la Fonction publique et la Solde, les agents de l’Etat pourront, où qu’ils se trouvent, suivre en temps réel la gestion et l’évolution de leur carrière, ainsi que les incidences financières des actes d’administration les concernant.
Mme Khoudia Mbaye, ministre de la Promotion des Investissements, des Partenariats et du Développement des Teleservices de l’Etat s’est rappelée des difficultés dans la production et la délivrance des actes, lorsqu’elle était Directeur de cabinet du Ministre de la Fonction publique. Aussi, a-t-elle demandé à l’ADIE qui est le bras technique du projet de «-continuer à renforcer les capacités des services impliqués en vue d’une amélioration constante, rapprochée et continue de la prise en charge du système ».
Pour sa part, le ministre du budget M. Birima Mangara, est revenu sur l’importance du Fichier unifié dans la gestion des ressources humaines, notamment la maitrise de la masse salariale.
Evoquant les aspects techniques du projet, le Directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat M. Cheikh Bakhoum a indiqué que c’est une plateforme entièrement développée par l’ADIE, hébergée dans ses centres ressources et gérée par ses informaticiens et ceux du ministère chargé de la Fonction publique.
La rencontre a également été marquée la présence du Secrétaire général du gouvernement M. Abdou Latif Coulibaly qui a salué cette innovation et le représentant de l’Union européenne qui s’est aussi engagé à accompagner les prochaines étapes du projet.